ORNE-ITHORYNQUES

Créé en 2018, à Laleu (61170, Orne), dans le jardin de la Cie du Théâtre du Loup blanc, ce festival en plein air associe théâtre, musique, danse ou cirque… dans un esprit de fête et de découverte.

les danseuses de la Cie Ouragane dans le jardin…

Après un festival 2021 qui a survécu avec vaillance aux trombes d’eau et à l’orage, un festival 2022 avec un programme exceptionnel :

ORNE-ITHORYNQUES 2022, SPECTACLES AU JARDIN

LE SAMEDI 25 JUIN, DE 15 H À MINUIT,

ET LE DIMANCHE 26 JUIN, DE 15 H À 17 H

Attention : jauge limitée !

Réservez dès aujourd’hui au

06 09 58 47 43‬ !

Pass au prix modique de 18 euros

(gratuit jusqu’à l’âge de 12 ans)

Cette journée du 25 juin 2022 sera une fête de la biodiversité, naturelle et artistique, en collaboration avec le Parc naturel de Normandie-Maine qui a établi cette année un bilan de la faune et de la flore dans la Vallée de la Haute-Sarthe :

L’APRÈS-MIDI :

  • Acrobaties aériennes dans les arbres et sur un tripode en bambous géants, trois spectacles de la Cie Arts des Airs à la croisée du cirque, de la danse et de la musique,

  • Mousse la Frousse, Cie Ayoye, un spectacle jeune public désopilant : « Un exercice de style enthousiasmant, spontané, drôle et chaleureux… sur fond de musique de cirque, dans une scénographie colorée… Un vrai bonheur ! »Télérama,

  • une promenade-découverte, suivie d’un débat, sur la faune et la flore du jardin… et de la région, en compagnie de l’ornithologue Rémi… Jardin ; un échange aura ensuite lieu avec le public,

  • Le Vélo véloce : le comédien Jean-Paul Audrain (Colas Breugnon en 2021) rend un hommage drôle et documenté, oulipien en diable, au moyen de transport le plus écologique qui soit,

  • La femme juive, Cie Théâtre du Loup blanc, création, 2 très belles scènes de Grand’Peur et misère du IIIe Reich, de Bertolt Brecht, avec Marie Grudzinski et Nicolas Planchais

  • L’Homme de paille, de Feydeau, Théâtre du Loup^Blanc, création,  avec Jean-Paul Audrain et Alain Mégissier (le Jardinier en 2021) : une pièce délirante qui semble écrite par un Ionesco dopé à l’ecstazy… et qui, au moment des élections, nous tend un miroir pas si déformant,

  • par ailleurs nous serons heureux d’exposer des photos animalières prises par quelques passionnés de la commune.

LE SOIR :

Pour finir de façon festive, un concert de rock français : le groupe Jagas a déjà assuré les premières parties d’Hubert Félix Thiefaine, de la Grande Sophie, etc., et partagé la scène, entre autres, avec Les Ogres de Barback, Rue Ketanou, Les Blérots de Ravel ou La Caravane passe.

Et bien sûr, comme les autres années, boissons et repas sur place.

AU PROGRAMME :

2021 : LES ORNITOS, LE RETOUR !

En 2020 nous avons renoncé, la mort dans l’âme, au festival.

Nous vous avons donné rendez-vous le samedi 19 juin 2021, de 15 h à 23 h, au lieu de minuit(à cause du couvre-feu… qui se terminait 6 h plus tard) !

Eh oui ! Les Orne-Ithorynques ont bien eu lieu… pour la troisième fois !

Et quel festival !

CONTRE VENTS ET MARÉES

 Comme si le Covid ne suffisait point… la pluie, en tombant à verse à 15 h pile, pousse maints spectateurs, sur le parking, à rebrousser chemin… et d’autres, plus nombreux encore, à renoncer…

mais près de 150 personnes, adultes et enfants, bravent les intempéries.

De 15h à 18h, à l’arrache, nous inventons des solutions, bouleversons le programme et donnons les représentations à couvert : la grange se métamorphose en théâtre rustique.

LES SPECTACLES SAUVÉS UN À UN

 En dépit des averses qui violentent le barnum… accueil en musique, spectacles sur l’âne, danse des Frères Popov, contes de la Baba Yaga, lecture-concert Colette… ont lieu dans une atmosphère survoltée… avec un public bienveillant et enthousiaste, qui pousse les acteurs, chanteurs, danseurs et musiciens à se dépasser… Une mention spéciale au régisseur qui, tout au long de la journée, court des projecteurs aux bâches ou aux enceintes… et au comédien-jardinier qui, comme nous, improvise : son texte devait accompagner une déambulation rendue, hélas, impossible par les averses…

APRÈS L’EMBELLIE : LA FOUDRE ET LES ÉCLAIRS

 4 heures d’embellie, enfin !

Sur scène, Andreï et Valeria, avec des danses slaves et tziganes, puis le groupe La Rallonge, dans un récital de chansons inspirées, réchauffent l’atmosphère…

Après la pause repas, Jean-Paul Audrain se lance avec fougue dans les aventures de Colas Breugnon… mais, vers la fin du spectacle, orage, foudre et pluie se déchaînent sans prévenir ! Trempé, fouetté, malmené par le vent, il refuse de céder à l’intimidation du ciel et continue de jouer… jusqu’à ce que, d’un commun accord, tous les spectateurs debout, à peine protégés eux-mêmes par leurs parapluies, en l’acclamant mettent fin à une représentation décidément inoubliable…

UNE FÊTE DU SPECTACLE VIVANT

Merci à vous tous, acteurs, danseurs, chanteurs, musiciens, régisseur, bénévoles et spectateurs, sans oublier le maire de Laleu et son équipe municipale : tous ensemble, vous avez fait de ce festival, en dépit des intempéries, en dépit du Covid, une merveilleuse fête du spectacle vivant !

La troisième édition aura lieu le 19 juin 2021.

À Laleu, dans l’Orne (61170), au lieu-dit Frémisson (fléchage dans le bourg), nous vous avons accueilli… sous les averses orageuses qui, dans toute la France, se déchaînèrent ce jour-là.

Dans le désordre :

L’APRÈS-MIDI :

 le groupe La Rallonge (le chanteur Pierrot des Roulottes, le guitariste Joris Viquesnel, le violoniste Benoît Josse et le contrebassiste Dédé Pinel), qui réinvente avec brio la chanson française rebelle et poétique, d’Aragon à Louki, Ferré, Brassens, Dimey ou Vian,

 plusieurs interventions d’un jardinier un brin… colérique, Alain Mégissier,

La campagne de Colette : lecture-concert, florilège de textes émouvants et drôles écrits par l’auteure des Claudine. Marie Grudzinski et Jean-Claude Seguin, et les Colombi à la flûte traversière (Catherine), à la clarinette (Pierre-Yves) et aux percussions (Ghislain), musique française des années 20,

• quelques escapades en Russie, où est née la comtesse de Ségur, avec entre autres surprises les incroyables frères Popov, des danses russes et tziganes et un BAL RUSSE (initiation ludique aux pas d’une danse populaire), Cie des Oies sauvages,

un accompagnement en musique des spectateurs avec le chanteur Matt DeHarp, guitare acoustique et harmonica, et l’Open Bar Orchestra (Audrey, chant ; Jacques Giraud, basse électrique ; Marc Perrier, batterie) dans un programme rock, soul, cajun,

La double vie de Martin Balaam : Michel Quidu, Cie Tardigrades, évoque l’âne, ce pauvre animal moqué ou maltraité par les humains,

• Cadichon à L’Aigle : des extraits de Mémoires d’un âne, de la Comtesse de Ségur. Nicolas Planchais dialogue avec des enfants… avec la complicité du Loup blanc,

• la rencontre avec l’association Les Ânes des Hauts du Perche , qui intervient auprès des enfants handicapés, n’a pu se faire, Catherine Godard ayant dû ramener ses ânes à l’abri.

ET POUR LES ENFANTS :

• les contes russes de la Baba Yaga : spectacle jeune public, par Yves Thuillier et Valérie Choquard.

LE SOIR :

• Colas Breugnon, de Romain Rolland : l’histoire picaresque d’un compagnon menuisier du XVIIe siècle. Jean-Paul Audrain lui donne vie avec panache. Depuis sa création, ce spectacle toujours très applaudi a fait lui aussi son tour de France,

• Les spectateurs, en 2021 comme en 2018 et 2019, ont pu boire et se restaurer sur place, grâce au restaurant Le Vieux Four, et converser librement avec les artistes